Entrez en prépa HEC

j'ai fait passer un casting à mon coloc'

Par INES CUSSET, publié le mercredi 10 février 2016 13:30 - Mis à jour le dimanche 26 juin 2016 16:46

Julia Chirac

Ampère 2014-2016

Après les résultats APB vient le moment de se trouver un logement sur Lyon. Ne me voyant pas  vivre seule, je me suis mise à chercher un appartement suffisamment grand pour deux personnes…et donc un coloc' pour vivre avec moi.


Il fallait quelqu'un de travailleur ou du moins de pas trop fêtard afin qu'on soit sur la même longueur d'ondes et que la tentation ne soit pas trop forte. Il était aussi nécessaire que le courant passe bien entre nous. Cependant j'ai rapidement éliminé l'idée de me mettre en coloc' avec ma meilleure amie. Autant parce qu'elle était assez branchée "nightlife" que parce que nos rapports souvent fusionnels pouvaient aussi devenir très conflictuels et que nous n'avions pas envie de risquer notre amitié.

 

Tous ces critères en tête, je me suis mise à chercher dans mon entourage. Il s'est trouvé qu'un garçon avec qui je m'entendais très bien dans ma classe de terminale partait faire sa licence de Droit Sciences Politiques à Lyon. Il était studieux, responsable et respectueux. Nous en avons d'abord discuté ensemble; puis nos parents se sont réunis pour régler les modalités de notre colocation et en septembre 2014 nous emménagions tous les deux. Cela fait maintenant presque deux ans que nous vivons sous le même toit et l'expérience a été très bénéfique pour nous deux.

Nous avons rapidement trouvé un équilibre entre ce que nous gérions ensemble et ce dont nous nous occupions chacun de notre côté (les courses, notamment). Nous avons basé notre manière de cohabiter sur la dialogue: il peut inviter sa copine ou ses amis du moment que je suis prévenue et il en va de même pour moi. Nous avons tous deux la volonté de réussir, donc nous travaillons et comme nos sujets d'étude se croisent parfois il nous arrive d'avoir des échanges très productifs. Je suis contente de le retrouver le soir, surtout après une journée difficile. Il me permet de relativiser sur la prépa, et les moments conviviaux comme les soirées crêpes sont toujours très appréciées après une mauvaise note. Malgré nos caractères bien trempés, les conflits sont rares el souvent vite résolus. 

En bref, une coloc' bien choisie en prépa peut représenter une très bonne solution pour les non-solitaires et c'est un précieux soutien quotidien. 

Commentaires

Aucun commentaire

Catégories
  • notre vie quotidienne