"Sécurisation des parcours" — qu'est-ce que c'est ?

Catégorie : motivation & orientation

Mia Flaugnatti

rentrée 2016- Noël 2016

Compte tenu de mes bons résultats dans le cycle secondaire et ne sachant pas trop vers quoi m'orienter après mon Baccalauréat ES, j'ai pensé que la classe préparatoire serait une suite d'études qui me correspondrait. 

On parle souvent de la CPGE comme de la voie de l'excellence qui permet d'acquérir une méthode de travail pour le restant de sa vie, d'engranger une quantité astronomique de connaissances, et de se forger une culture générale. Je ne saurai dire le contraire. 

Et pourtant, malgré tous ces points positifs, je choisis aujourd'hui de me réorienter. 

Pourquoi et vers quoi ?

Après quatre mois passés en prépa ECE à Ampère, je me suis rendue compte que ce système n'était pas fait pour moi et que je n'arrivais pas à m'y épanouir. 

A vrai dire, dès le premier jour, j'ai su que ça allait être très compliqué !

Mais on parle beaucoup d'adaptation en prépa alors j'ai voulu me laisser le temps de découvrir cet environnement, d'avoir une idée précise de ce qu'était "la prépa".

Etait-ce seulement le début qui était difficile ? c'est vrai, quitter sa famille, ses amis et sa ville — même si ce n'est pas le sujet ici — ça joue beaucoup ! 

Je me suis accrochée jusqu'en décembre ! En mathématiques, surtout, ça a été très douloureux (dans mon cas). 

Mais, avant les vacances de Noël, j'ai finalement compris que j'étais allée au bout de ce que je pouvais faire dans cet environnement particulier.

Moralement, ça n'allait pas mieux et j'ai eu envie de changer de voie. 

Accompagnée par mes professeurs de prépa et mes parents, je décide aujourd'hui de finir l'année scolaire en licence 1 éco-gestion-droit à la faculté Lyon II. 

Je ne peux pas dire que ma réorientation aura été simple : la convention passée entre le lycée Ampère et Lyon II n'est pas appliquée aussi facilement qu'elle le devrait. Mais après m'être rendue plusieurs fois à la fac au service de scolarité et avoir fait valoir mes 30 ECTS* de prépa, j'intègre fin janvier le semestre 2 de L1 sans avoir à passer les partiels du premier semestre !

En ce qui concerne la suite, j'aimerais travailler dans le marketing du luxe (cosmétiques/mode) et pourquoi pas devenir chef de produit dans un grand groupe (LVMH, l'Oréal... mon rêve!).

Afin d'y parvenir, plusieurs chemins existent bien évidemment. Je pense soit continuer mon parcours à la fac et obtenir un master universitaire ou bien passer les concours passerelle à la fin de ma L2 afin d'intégrer une grande école de commerce et réaliser mon master au sein de cette dernière. 

Pour finir, je garde tout de même de la prépa à Ampère le souvenir d'une expérience enrichissante autant intellectuellement qu'humainement...

 

* les ECTS ce sont les crédits qu'un étudiant collecte au fil de ses semestres universitaires. Quand l'étudiant est assidu et sérieux dans son travail il obtient 30 ECTS par semestre de formation. 30, 60…120 ECTS au bout de la 2e année de formation en classe préparatoire. Collecter ces ECTS c'est être assuré de pouvoir passer de la prépa à l'Université.

Modifier le commentaire 

par INES CUSSET le 08 janv. 2017 à 18:32

haut de page