Les langues en CPGE

L'enseignement de l'anglais

Par SERGE PIQUE, publié le mercredi 17 janvier 2018 11:41 - Mis à jour le vendredi 19 janvier 2018 11:22

La CPGE EC prépare en 2 ans aux concours d’entrée des grandes écoles de commerces.
En anglais, les épreuves consistent en

Un écrit de 4h : thème, version, expression écrite;

Un oral de 20 minutes (précédé d’une préparation de 20 minutes) : compte-rendu et analyse d’un article de presse en anglais et entretien avec le jury.

S’il n’y a pas de programme officiel, ces épreuves, sélectives et exigeantes, servent de cadre de travail à ces deux ans de préparation.

À raison de 3 heures de cours par semaine, en petits groupes (25 maximum), les étudiants travaillent sur 2 grands axes :

La langue anglaise : consolider leurs acquis linguistiques (de grosses révisions grammaticales ainsi qu’un apprentissage consciencieux du vocabulaire s’imposent) afin de devenir de bons traducteurs; s’exprimer dans une langue authentique et bien argumentée afin de réussir l’épreuve d’expression écrite.

La culture anglo-américaine : enrichir leurs connaissances culturelles et civilisationnelles du monde anglophone afin de bien comprendre et commenter habilement les articles de presse et autres documents authentiques. Pour cela, la lecture régulière de la presse anglophone et francophone ainsi que l’écoute d’émissions-débat en anglais sont indispensables.

En dehors de ces 3 heures de cours, des interrogations orales individuelles  (« colles ») et devoirs surveillés type concours ont lieu régulièrement afin d’évaluer la progression des étudiants.

 

Les spécificités d’Ampère

À Ampère, les professeurs de langue attendent un investissement régulier sans faille des étudiants qui en général apprécient les conditions de travail propres au lycée:

 Les cours en petits groupes facilitent la prise de parole et la mise en confiance des étudiants. Le professeur est également plus accessible dans ces conditions.

La variété des supports (articles de presse, extraits audio et vidéo de l’actualité, extraits littéraires pour la traduction) et des thèmes abordés (les cycles électoraux aux États-Unis et en Grande-Bretagne, le Brexit, les réseaux sociaux, les armes à feu, la question irlandaise…) sont l’occasion d’un enrichissement culturel considérable et de l’acquisition d’un regard critique et personnel sur le monde contemporain. Les personnalités peuvent s’exprimer !

Des voyages culturels et linguistiques dans les grandes métropoles européennes ou américaines sont régulièrement organisés afin de renforcer la cohésion du groupe ainsi les connaissances propres à chaque territoire : Londres en 2016, Munich et Milan en 2017, Madrid, Londres et Raleigh (Caroline du Nord) en 2018… Ces voyages sont aussi l’occasion de rencontrer des professionnels d’autres pays (visite de banques, d’entreprises…) ou des représentants d’instances politiques (Membre du Parlement britannique, ambassadeur) afin de prendre connaissance du tissu industriel local et de mieux comprendre la géopolitique des pays étudiés. Ces voyages permettent un travail interdisciplinaire (entre les diverses langues, la culture générale et l’histoire-géopolitique.)

Depuis deux ans, un partenariat avec le Consulat des États-Unis permet de recevoir des délégations américaines dans le cadre du programme « Jeunes Ambassadeurs de l’Engagement Communautaire ». C’est ainsi l’occasion d’accroître ses connaissances culturelles, de débattre de sujet d’actualité et de confronter son point de vue et ses stratégies de réussite avec de jeunes américains de votre âge qui se destinent à entrer dans des institutions prestigieuses.

SIMONU: l’opportunité de participer, en début de deuxième année, à une simulation de réunion à L’ONU sur le campus de Kedge Marseille. Il s’agit d’une expérience marquante vous permettant de mobiliser vos connaissances interdisciplinaires. Vous représenterez un pays et deviendrez l’espace d’un week-end un diplomate défendant les intérêts de votre délégation tout ayant conscience des enjeux mondiaux. (Cf. article dédié à ce programme).

Des cours de soutien en petits groupes sont organisés à l’occasion du « grammar camp » de rentrée des 1ères années pour permettre aux étudiants arrivant avec des lacunes de se remettre à niveau sans perdre de temps

La « semaine folle » début juin : au cours de 3 journées consacrées exclusivement à la préparation des entretiens (l’épreuve-phare des oraux), les étudiants sont testés aussi sur leur capacité à réagir et s’exprimer spontanément en anglais car les professeurs d’anglais participent aux jurys et interrogent les étudiants directement en anglais.

Cette préparation intense par des professeurs investis et eux-mêmes membres de jury de concours permet aux étudiants de bien réussir en anglais : les notes des étudiants aux diverses banques d’épreuves sont bien souvent supérieures, voire très supérieures aux notes obtenues pendant l’année. Les Ampériens peuvent donc aborder leurs épreuves d’anglais avec confiance !