la musique joue avec nos attentes : le prévisible et l'imprévisible

Catégorie : courants esthétiques et artistiques depuis la Renaissance

Karol Beffa - compositeur contemporain commente le début du 3e mouvement de son œuvre Feux d'artifice

La musique se joue de nos attentes, introduisant du prévisible par la répétition et de l'imprévisible par la variation: ici sur la pulsation.

Elle travaille donc sur notre perception du temps.

 

 

 

Modifier le commentaire 

par INES CUSSET le 11 janv. 2017 à 09:30

haut de page