Témoignages

Des témoignages

Par SERGE PIQUE, publié le samedi 7 janvier 2017 16:25 - Mis à jour le samedi 18 novembre 2017 10:38

  Quelques témoignages en voie ECS.

 

  • Lorsque l’on fait allusion à la classe préparatoire, les personnes qui sont en école vous parlent souvent de « mauvais souvenirs ». Ils n’ont pas été à Ampère… Cette institution lyonnaise offre un cadre de travail fantastique. Les professeurs sont à l’écoute de leurs élèves et il y règne une ambiance presque familiale entre les promos. Inlassablement les enseignants ont voulu nous aider à dépasser le préjugé des classements pour nous montrer les opportunités humaines et professionnelles que nous pouvons concrétiser. À mon sens c’est ce qui fait la véritable force d’Ampère! Je suis persuadé que la classe préparatoire a été ma toute première étape vers le monde de l’entreprise. C’est aussi là que j’ai fait de belles rencontres.
    Aujourd’hui élève dans la prestigieuse école nantaise Audencia, je m’oriente vers un double diplôme en ingénierie avec Centrale Nantes. Cette double compétence est le fruit d’une alliance unique en Europe entre ces deux établissements, afin d’accentuer l’innovation et l’internationalisation. Mon projet a été mûri par l’ouverture d’esprit et la soif de comprendre que le lycée Ampère m’a apporté. Je profite néanmoins de la riche vie associative, en étant membre du Bureau des Sports, ainsi que du fantastique esprit de promo.

    Antonin Alberti, ECS 2014-2016 / AUDENCIA-Centrale Nantes

 

  • Je garde un très bon souvenir de mes deux années en classe préparatoire ECS à Ampère. La prépa m’a permis, à ma grande surprise, de prendre confiance en moi et mon travail. Cela a été possible grâce au corps professoral, d’une très grande qualité pédagogique comme humaine. Le suivi est permanent et sincère tout au long des deux années. C’est ce qui m’a marquée à Ampère: notre réussite, élève, était presque aussi importante pour nous que pour nos professeurs. Aujourd’hui je prends mes marques dans une école où la qualité académique et associative n’est plus à prouver. L’EDHEC est une école dynamique et ambitieuse, qui permet à chaque élève de réussir dans le secteur désiré. Le Career Center offre un suivi personnalisé et cela dès l’entrée dans l’école. Personnellement, je souhaite m’orienter vers le secteur de la production culturelle et l’EDHEC m’encourage dans ce choix.  
    Aurélia Saint-Jean, ECS 2014-16 / EDHEC Business School

 

  • L’intensité intellectuelle est évidemment inhérente à toutes les classes prépas de France mais l’émulation collective et la proximité avec les professeurs font certainement d’Ampère une prépa bien à part. J’ai passé entre ses murs deux années inoubliables, où mes camarades d’alors devinrent des amis de toujours. Je suis persuadé que le cadre particulièrement chaleureux et propice à l’engagement intellectuel a largement contribué à notre réussite.
    Actuellement en dernière année à l’EDHEC, j’ai pu effectuer mon année de césure sur le porte-avions Charles de Gaulle et envisage de poursuivre mes études pour travailler dans les affaires publiques. Je sais que ces choix sont le fruit d’une réflexion personnelle que j’aurais pu mener de manière bien différente sans l’incitation à l’ouverture d’esprit que la prépa d’Ampère ne cessait de nous inculquer.  Je crains donc fort que le « Deviens ce que tu es » de Nietzsche ne puisse trouver meilleur endroit…

    Kévin Thiévon ECS 2011-2013 / EDHEC

 

  • Je garderai un souvenir impérissable de ces deux années de classe préparatoire, tant sur le plan humain qu’intellectuel. Deux ans intenses, certes, mais enrichissants à tout point de vue. Le travail fourni dans les diverses matières est compensé par une grande fierté au vu de notre progression sur nos méthodes et notre organisation au fil des mois. Mais, au-delà de cet aspect studieux, cette institution qu’est Ampère est avant tout la garantie de rencontres, de bons moments et de solidarité entre étudiants. Avec en prime, une équipe de professeurs ambitieux qui prônent le bien-être des élèves pour les mettre dans des conditions optimales aux concours. Ha ces concours... À la fois l’aboutissement de ces dix-huit mois d’épanouissement personnel et le commencement d’une nouvelle période toute aussi intéressante. Je suis désormais à Roubaix, sur le campus de l’EDHEC, où je m’implique pleinement dans la vie associative et où je me rends compte du chemin parcouru grâce à la prépa Ampère: une vraie capacité de réflexion et de travail et une meilleure ouverture sur le monde.
    Julien Rousset, ECS 2013-2015 / EDHEC

 

  • Avant d’entrer à Ampère, j’avais beaucoup d’a priori sur les classes préparatoires. « Les étudiants se tirent dans les pattes, il faut systématiquement faire des nuits blanches pour pouvoir finir son travail, c’est vraiment chacun pour sa pomme… » me disait-on. Or, quand je suis arrivée à Ampère, je n’ai pas seulement eu une formation d’excellence, j’ai également trouvé une grande famille où « solidarité » règne en maître mot. Aussi, c’est ce savant équilibre entre bonne ambiance et rigueur qui, à mon sens, fait la particularité d’Ampère. Durant 3 ans (j’ai cubé), j’ai appris à me surpasser, à gagner en efficacité dans mon travail, mais surtout à me donner les moyens de croire en mes rêves. Ampère c’est aussi une formidable aventure humaine, j’ai tissé des liens solides avec mes camarades et j’éprouverai toujours une immense reconnaissance à l’égard de mon corps professoral pour leur enseignement de qualité et pour leur soutien. Aujourd’hui, je suis étudiante en première année à l’EMLYON (4ème meilleure école de commerce de France) et je garde un excellent souvenir de mon passage à Ampère. Merci pour tout.
    Laura Charpentier, ECS 2012-2015 / EMLYON Business School

 

  • J’ai effectué mes deux années de classe préparatoire au lycée Ampère en ECSA. Ces deux années ont été certes difficiles mais largement facilitées par l’ambiance générale qui règne au sein de cette classe prépa. Elles m’ont notamment permis d’acquérir une grande organisation dans mon travail, une aisance à l’oral grâce aux khôlles mais aussi grâce à une préparation sérieuses des oraux organisée par la prépa et enfin un goût de l’effort que je n’avais pas avant de passer par le lycée Ampère. À l’issue de ces deux ans j’ai finalement pu intégrer la très belle école nantaise Audencia Business School. Je suis actuellement en première année avec une option LV3 Chinois. En ce qui concerne la vie associative, j’ai pu rejoindre l’association qui organise le plus gros triathlon de France, le Triathlon Audencia-La Baule, en tant que responsable.
    Victor Marlin, ECS 2013-2015 / AUDENCIA Nantes

 

  • Actuellement en Master 1 à l’EDHEC Business School, j’ai eu la chance de côtoyer les bancs d’Ampère entre 2012 et 2014. Si je devais retenir une chose de ma classe préparatoire, c’est bien l’accompagnement et l’ambiance de travail qui y règnent. J’ai beaucoup appris au contact de professeurs qualifiés et à l’écoute. J’ai surtout bien rigolé avec mes collègues de trinôme et toute ma classe. Merci au Lycée [...] d’avoir refusé ma candidature. Je suis aujourd’hui président de mon association, Sports Business Consulting, une junior agence de conseil spécialisée dans le sport. Grâce à ce levier, j’espère lancer ma carrière dans le secteur du sport avec un premier stage chez Nike à partir de juillet 2016. Petite dédicace à mes anciens professeurs qui prennent de mes nouvelles régulièrement. Je vous souhaite de passer tous quelques khôlles avec eux.
    Antoine Chabret, ECS 2012-2014 / EDHEC

 

  • Quand je suis arrivé à Ampère, on m'a promis 2 années d'épanouissement intellectuel. Pas de bonheur, pas de plaisir, pas de rencontres (même si on trouve, toujours, ces choses-là, non, le mot d'ordre était "épanouissement intellectuel". Et  je crois qu'aujourd'hui je peux déjà dire qu'on ne m'a pas menti. Pendant 2 ans, j'ai été encouragé à m'interroger sur le monde qui nous entoure, à aller plus loin, en histoire, en philosophie, en littérature et même en maths ! La vraie différence à Ampère, à en croire les retours que j'ai eus d'autres prépa, c'est que j'ai appris à bien faire pendant 18mois, et à marquer des points seulement pendant les quelques derniers mois. La formation à Ampère n'est pas seulement une préparation à un concours final. Bien faire, ou du moins toujours essayer, voilà ce que j'ai appris à Ampère : une véritable institution de savoir vivre, de savoir se poser des questions, et les bonnes si possible... Autant de piliers indispensables dans une vie professionnelle, mais aussi personnelle.  
    Axel Lavergne, ECS 2011-2013 / ESCP Europe.

 

  • La prépa, on sait que ça ne va pas être facile. Quand on rentre à Ampère, on est agréablement surpris: même si la pression des concours est bien là, les élèves se soutiennent mutuellement et nos professeurs nous encadrent au mieux afin de nous y préparer. J'avais un cursus plutôt atypique: après un Bac Sciences de l'Ingénieur, je me suis dirigée vers une prépa HEC dans l'espoir d'intégrer une école d'actuariat à forte dominante mathématiques: l'ISFA. Cette école est principalement connue des prépas maths: pourtant, elle est accessible aux ECS et ECE étant donné qu'une épreuve de mathématiques du concours est à choisir selon sa spécialité (probabilités pour nous), mais aussi parce qu'une épreuve consiste en une contraction de texte. De plus, une fois l'admissibilité obtenue, les épreuves orales mettent vraiment en valeur un profil HEC (oral de langue vivante + entretien de culture générale et de motivation). Une fois dans l'école, les prépas HEC sont en avance en probabilités, mais il y a beaucoup de notions de prépa maths à rattraper: mes deux années de classe préparatoire m'ont appris la rigueur et la persévérance, ce qui m'a permis de prendre le rythme et de réussir mes deux premières années. Aujourd'hui, je suis en alternance dans un cabinet de conseil en actuariat. Le secteur est bien rémunéré, ce qui permet d'être indépendant: avant cela, j'ai déjà pu effectuer deux stages de 3 mois, également rémunérés, qui m'ont apporté une bonne expérience professionnelle. À la sortie de l'ISFA, il y a très peu de chômage, et le salaire brut mensuel moyen d'un actuaire débutant est d'environ 3300€: ce n'est pas pour rien qu'actuaire a été élu "meilleur job 2013".  
    Camille Normand, ESC 2009-2011 / ISFA Lyon (école d’actuaires)

 

  • Ces deux années en prépa à Ampère resteront une expérience formidable que je recommanderais à tous. Ampère, c'était des hauts et des bas et c'est cela qui fait toute la richesse de ces 2 années. Des périodes difficiles, des doutes face aux exigences demandées... mais tellement de fierté quand on progressait ! Une progression rendue possible tous les jours par une équipe de professeurs ambitieux et toujours à notre écoute, une ambiance de classe à l'opposé de tous les préjugés qu'on se fait des prépa, un accompagnement très privilégié pour les oraux des concours, ... Aujourd'hui encore, cette expérience porte ses fruits tant professionnellement (efficacité, organisation) que personnellement .
    Ampère, l'exigence et la rigueur dans la bonne humeur !

    Camille Ract, ECS 2009-2011 / EDHEC

 

  • Outre des cours intenses et passionnants qui m’ont permis de comprendre davantage le monde qui nous entoure, je dirais plus globalement que la prépa m’a appris à réfléchir, à me poser des questions et à envisager différentes manières d’aborder une situation… Autant de bagages qui me sont utiles aujourd’hui, en tant qu’active bien sûr mais aussi en tant que personne. En prépa, la charge de travail est là, l’exigence également. Mais loin des clichés effrayants, il règne à Ampère un esprit de cohésion qui a compté pour beaucoup dans ma progression au fil de ces deux années. Ampère se distingue également par un suivi personnalisé de la part des professeurs et des intervenants à l’écoute et disponibles pour échanger avec leurs étudiants tout au long de leur parcours et les conseiller dans les moments de doutes.
    Isabeau, ECS 2006-2008 / EMLyon.
     

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe